Faites une recherche dans ce blog

samedi 28 mars 2020

ELVEN (56) - Château-fort de Largoët : Donjon (Intérieur)

Après l'extérieur du donjon de Largoët, je vous invite à franchir la porte ogivale
de celui-ci pour en découvrir l'intérieur.

On est immédiatement frappé par la présence de mousse verte sur quasiment
l'ensemble des murs du donjon; c'est une preuve d'humidité.

 Il comporte 1000 m² habitables, 25 pièces, 24 cheminées, sur 7 niveaux.


Comportant sept étages, tous jadis planchéiés, le donjon de Largoët possède des murs
allant de 6 à 9 m d'épaisseur à certains endroits.

Les niveaux ont plusieurs formes : le premier, octogonale, le second, hexagonale
et tous les autres, carrées.

L'entrée, qui s'ouvre sur un couloir de 10 m de long, se faisait au rez-de-chaussée
par une porte ogivale précédée d'un pont-levis enjambant un fossé.

7 - Salle basse dite des Gardes.
8 - Salle de justice. Cette pièce a servit occasionnellement de geôle à la fin du XVe siècle.
10 -  Chambre de Madame.
11 -  Au 2e étage, cette pièce, dénommée garde-robe dans les archives, joue le rôle de vestibule
entre la salle de Monsieur et la salle des banquets située dans la cour, au-dessus
de la cuisine, en passant par le chemin de ronde
12 -  Au 3e étage, la chapelle était destinée à la famille seigneuriale, aux membres de la cour
et aux proches serviteurs. Monsieur et Madame disposaient chacun d’un oratoire, chauffé,
séparé de l’autel par un hagioscope (fenêtre) pouvant être fermé de volets.
13 - Pour aller de sa salle à son oratoire, Monsieur empruntait le grand escalier et traversait
la grande embrasure de la fenêtre isolée de la grande salle par une tenture.
15 -  Petit escalier permettait à Madame de rejoindre son oratoire, plus spacieux que celui
de Monsieur. Devant l’hagioscope, le coussiège (banc de pierre) destiné
à Madame était recouvert de carreaux (coussins).



Espace à coussièges et baie

6 -  Pont-levis rendu inutile par la construction de la courtine sud-est entraînant
la suppression du fossé qui isolait la tour de la cour.
7 - Salle basse dite des Gardes.
8 - Salle de justice. Cette pièce a servit occasionnellement de geôle à la fin du XVe siècle.
9 -  Sans cheminée, le chartrier était le lieu où archives et objets précieux étaient conservés.
La tradition rapporte que Henri Tudor y fut enfermé lors de son exil en Bretagne
avant de devenir roi d’Angleterre en 1485.
10 -  Chambre de Madame.

Voûtement en berceau du couloir partant de la porte d'entrée et menant à la salle du rez-de-chaussée

Au premier étage, on peut encore voir la pièce où séjourna Henri Tudor. 

L'énorme épaisseur des murs a permis aux bâtisseurs d'agencer des espaces de circulations
verticales et horizontales, desservis par deux escaliers à vis compris dans l'épaisseur des murs.

Le premier escalier à vis, partant du rez-de-chaussée, est destiné à l'usage seigneurial et à la réception des visiteurs de marque, dessert tous les niveaux jusqu'au chemin de ronde sommital.

Le second escalier à vis, plus étroit, situé dans le mur opposé, à usage plus privatif, part du
premier étage et dessert les étages supérieurs. 


Portes ogivales donnant, à gauche, à l'escalier menant aux étages, et
en face, à la salle du rez-chaussée

Escalier de 177 marches, desservant les étages

À chaque niveau, une petite pièce adjacente, créée dans l'épaisseur des murs,
servait de garde-robe ou de cabinet privé.

Un étroit couloir menait aussi à des latrines dont le conduit de chute
est ménagé dans l'épaisseur du mur.

Latrines

Les conduits des 6 latrines du donjon tombent dans une fosse commune, en sous-sol.

 Placées au bout d’un couloir coudé, cela permettait d'éviter la propagation des mauvaises odeurs.

 Les latrines, recouvertes d'un coffrage de bois, étaient éclairées d’une petite fenêtre
pouvant être fermée d’un volet sans vitre (mais peut-être un papier huilé).





Chemin de ronde avec ses ouvertures de tir

Cheminée

Vue depuis le 5e niveau

Fenêtre à coussièges



Fenêtre à coussièges et à croisillon

Cheminée




Vue des différents étages depuis le rez-de-chaussée






La chapelle et la cheminée de la salle au 3e étage du donjon





La chapelle et la cheminée de la salle au 3e étage du donjon


Cheminée

Fenêtres à coussièges




Escalier à vis desservant les étages

Voûtement de l'escalier à vis

Fenêtres à coussiège


Marques de tâcherons sur les murs d'une fenêtre de l'escalier à vis







Marques de tâcherons sur les pierres d'une fenêtre de l'escalier à vis

________________

Copyright - Olivier PETIT - Patrimoine de Lorraine - 2020 © Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Publier un commentaire