Patrimoine de Lorraine

Faites une recherche dans ce blog

jeudi 31 mai 2018

MONT-DE-MARSAN (40) - Donjon Lacataye

Mont-de-Marsan conserve l'un des plus remarquables donjons de la région et
servant de lieu d'exposition pour le musée des Beaux-Arts de la ville.

 Il appartient à un ancien château élevé dès le XIIe siècle, vers 1141, au
moment où les vicomtes de Mont-de-Marsan ont besoin d'un nouvelle forteresse.

MONT-DE-MARSAN (40) - Donjon Lacataye

MONT-DE-MARSAN (40) - Donjon Lacataye

Composé en réalisé de deux maisons remontant au XIIIe siècle et remaniées au XIVe et XVe siècles.

Composées de quatre niveaux (rez-de-chaussée avec porte cochère en arc semi-brisé,
un premier étage avec une ouverture à arc surbaissé, un second niveau avec
soit une ou deux fenêtres géminées gothiques et un dernier étage
correspondant aux combles et au parapet crénelé.

Sur les trois premiers niveaux, on remarquera les fines ouvertures défensives.

MONT-DE-MARSAN (40) - Donjon Lacataye

MONT-DE-MARSAN (40) - Donjon Lacataye

Les fenêtres géminées du second niveau remontent au XIVe siècle et présentent
un colonnettes centrales à chapiteau à crochets servant de supports
à la retombée des arc brisés trilobés.

MONT-DE-MARSAN (40) - Donjon Lacataye

MONT-DE-MARSAN (40) - Donjon Lacataye

MONT-DE-MARSAN (40) - Donjon Lacataye
 
MONT-DE-MARSAN (40) - Donjon Lacataye

A côté du donjon Lactaye, une maison romane inscrite dans l'enceinte castrale présente
trois niveaux : un rez-de-chaussée avec une porte d'entrée en plein cintre, un premier
étage avec une ouverture en plein cintre et deux ouvertures rectangulaires ébrasées
et enfin le dernier niveau avec une belle fenêtre romane géminée à colonnette
centrale accueillant la retombée des arcs en plein cintre.

MONT-DE-MARSAN (40) - Donjon Lacataye

MONT-DE-MARSAN (40) - Vestiges porte fortifiée
Vestiges des tours d'une des portes fortifiées médiévales de Mont-de-Marsan
 ___________________________

Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2018 © Tous droits réservés

mardi 29 mai 2018

BALARUC-LE-VIEUX (34) - Eglise Saint-Maurice (XIVe siècle)

L'église Saint-Maurice, édifice du XIVe siècle, domine de son clocher les
toits de Balaruc-le-Vieux.

BALARUC-LE-VIEUX (34) - Eglise Saint-Maurice (XIVe siècle)

 Mentionnée dès 957, l'église Saint-Maurice de Balaruc-le-Vieux, qui présente encore quelques
éléments romans (baies en plein cintre ébrasées dans le choeur et sur les parties hautes
de la nef), date du XIVe siècle avec son portail gothique à tympan encadré d’un triple
cordon mouluré dominé par une belle rosace à six trilobes et écoinçons
évidés entourant un cercle central hexagonal.

BALARUC-LE-VIEUX (34) - Eglise Saint-Maurice (XIVe siècle)
Clocher-peigne
BALARUC-LE-VIEUX (34) - Eglise Saint-Maurice (XIVe siècle)

BALARUC-LE-VIEUX (34) - Eglise Saint-Maurice (XIVe siècle)
Clocher carré placé à gauche de la façade de l'église
 
BALARUC-LE-VIEUX (34) - Eglise Saint-Maurice (XIVe siècle)
Portail du XIVe siècle au tympan maçonné nu ; qui affichait peut-être
une peinture murale ?

BALARUC-LE-VIEUX (34) - Eglise Saint-Maurice (XIVe siècle)

A l'intérieur de l'édifice, on découvre une nef unique voûté en arêtes et arcs doubleaux semi-brisés.

 Le voûtement semble tardif ;  à l’origine, l'église devait être charpentée.

BALARUC-LE-VIEUX (34) - Eglise Saint-Maurice (XIVe siècle)

Les baies hautes de la nef, en plein cintre et ébrasées, sont de facture romane,
sans doute du début du XIIe siècle.

BALARUC-LE-VIEUX (34) - Eglise Saint-Maurice (XIVe siècle)

Au-dessus de l'arc triomphal séparant la nef du choeur, un oculus gothique
affiche six lobes.

BALARUC-LE-VIEUX (34) - Eglise Saint-Maurice (XIVe siècle)

La nef présente trois travées s'achevant par un chœur plat à voûte sur croisée d'ogives ;
les trois baies en plein cintre ébrasées, permettant de faire pénétrer la lumière,
semble dater de l'époque romane, peut-être du début du XIIe siècle.

BALARUC-LE-VIEUX (34) - Eglise Saint-Maurice (XIVe siècle)

BALARUC-LE-VIEUX (34) - Eglise Saint-Maurice (XIVe siècle)
Chœur - Clef de voûte représentant une forme ancienne de la Croix de Toulouse.

 ___________________________

Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2018 © Tous droits réservés

dimanche 27 mai 2018

ORTHEZ (64) - Pont médiéval fortifié

Orthez est une ville essentiellement connue pour son remarquable pont médiéval fortifié,
monument qui fait sa fierté et enchante les visiteurs : le Vieux Pont.

ORTHEZ (64) - Pont médiéval fortifié

Construit au XIIIe siècle par Gaston VII de Moncade, ce pont enjambe le Gave de Pau.

Il est représenté sur l'une des monnaies de la capitale du Béarn, en 1274.


Cette représentation est-elle réelle ou idéalisée ? En tout cas, sur cette pièce, le
pont d’Orthez présente deux tours alors qu'il n'en reste plus qu'une seule aujourd'hui.

ORTHEZ (64) - Pont médiéval fortifié

L'état du pont actuel remonterait à l'époque de Gaston III de Foix-Béarn dit Gaston Fébus,
qui régna sur le Béarn de 1343 à 1391.

ORTHEZ (64) - Pont médiéval fortifié

Malgré les assauts des Huguenots en 1569 et des Anglais en 1814, le pont résista.

ORTHEZ (64) - Pont médiéval fortifié

ORTHEZ (64) - Pont médiéval fortifié

ORTHEZ (64) - Pont médiéval fortifié

Le pont d'Orthez avait peut-être lors de sa construction deux tours, dont la seconde disparue
depuis le siège des Huguenots au XVIe siècle, se trouvait en bout de tablier, sur la droite.

ORTHEZ (64) - Pont médiéval fortifié

ORTHEZ (64) - Pont médiéval fortifié

ORTHEZ (64) - Pont médiéval fortifié

ORTHEZ (64) - Pont médiéval fortifié

ORTHEZ (64) - Pont médiéval fortifié

Au milieu du pont se dresse une tour défensive avec un passage en arc semi-brisé ;
une bretèche servant également de latrines est placée à l'aplomb du mur.

ORTHEZ (64) - Pont médiéval fortifié

ORTHEZ (64) - Pont médiéval fortifié

ORTHEZ (64) - Pont médiéval fortifié

ORTHEZ (64) - Pont médiéval fortifié

ORTHEZ (64) - Pont médiéval fortifié
Vue sur la ville depuis la base de la tour du pont
 ___________________________

Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2018 © Tous droits réservés

dimanche 20 mai 2018

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)

L'église Saint-Thomas de Strasbourg renferme un exception sarcophage roman,
celui du 27e évêque de la ville, Adeloch (817-822), précepteur de Louis le Pieux.

Richement décoré vers 1130, il peut-être attribuer à l'atelier du cloître d'Eschau.

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)

De 1,66 m de longueur, 0.70 m de hauteur et de 0,44 m de largeur, ce sarcophage
repose sur le corps de quatre lions dont deux sont bien conservés.

Le couvercle en  bâtière comporte l'inscription latine suivante :

    « ADELOCHUS PRAESUL AD DEI LAUDES AMPLIFICANDAS HANC EDEM COLLAPSAM INSTAURAVIT »

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)

La cuve romane présente une série d'arcature en plein cintre à clocheton sous laquelle on retrouve
notamment l'évêque Adeloche face au Christ et Sainte-Barbe ; des personnages évoquant
la tentation (femme sur un poisson et un être mi-homme mi-animal tenant des serpents)
sont également figurés en compagnie de décors végétaux.

Le couvercle daterait selon certains du XIVe siècle et l'inscription aurait été gravée au XVe siècle.

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)
Sous le regard d'un lion, une femme chevauche un poisson

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)
Sous le regard d'un lion, un être anthropomorphe se saisit de deux serpents

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)
L'évêque Adeloch agenouillé tient une crosse et lève sa main droite ; face à lui, se
trouve Jésus Christ le bénissant et un ange tenant une étole
STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)
Adeloch tenant sa crosse de la main gauche et levant sa main droite en signe d'hommage

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)
Jésus Christ assis maintenant sur son genou gauche un livre et levant l'index et le majeur
de sa main droite en signe de bénédiction ; sa tête comporte un nimbe cruciforme

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)
Ange aux ailes déployées tenant une étole

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)
Personnage mi-homme mi-animal tenant fortement des serpents

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)
 Décor d'arcature à clochetons renfermant des feuillages et palmettes
STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)
Adeloch face à Sainte Barbe tenant une palme de la main gauche
STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)
Scène figurant un monarque assis acceptant une lance au penon d'un homme agenouillé ;
à gauche, une femme est assise sur trône.
STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)


STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)

STRASBOURG (67) - Sarcophage d'Adeloch (1130)
 Face affichant des pampres de vigne s'entrelaçant
 ___________________________

Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2018 © Tous droits réservés