Patrimoine de Lorraine

Faites une recherche dans ce blog

vendredi 29 juillet 2016

JOSSELIN (56) - Gisants d'Olivier de Clisson et Marguerite de Rohan (XVe siècle)

La basilique Notre-Dame du Roncier de Josselin conserve, dans le transept sud,
les gisants d'Olivier de Clisson et son épouse Marguerite de Rohan.

JOSSELIN (56) - Gisants d'Olivier de Clisson et Marguerite de Rohan (XVe siècle)

Commandé par Alain VIII de Rohan, gendre d'Olivier de Clisson, après sa mort en 1407, le
tombeau du connétable et de sa deuxième épouse Marguerite de Rohan, affiche une table,
en pierre noire polie, sur laquelle reposent les deux gisants en marbre, grandeur nature.

Un coffrage garni d'arcatures flamboyante et contenant des saints, sert de support
à l'ensemble ; la ressemblance avec les tombeaux des ducs de Bourgogne
conservés à Dijon est ici frappante.


Placé à l'origine au milieu du chœur, ce cénotaphe (car les corps n'y sont plus !) a été
restauré par le sculpteur rennais Jean-Baptiste Barré après sa mutilation en 1793, puis
placé en 1858 à l'entrée de la chapelle Sainte-Marguerite, dans le transept sud.


Le lion en marbre blanc qui reposait aux pieds du gisant du connétable a été dérobé en 1952.

Olivier de Clisson et son épouse, les mains jointes sous un dais flamboyant



____________________
.
Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2016 © Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire