Patrimoine de Lorraine

Faites une recherche dans ce blog

mercredi 30 novembre 2016

LAUDUN-L'ARDOISE (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

Dans la partie médiane du village de Laudun-l'Ardoise, le visiteur peut découvrir
l'église paroissiale Notre-Dame-la-Neuve bâtie durant la deuxième moitié du XIVe siècle.

Guillaume de Laudun, archevêque de Toulouse de 1327 à 1345, décida la construction de
l'édifice actuel, qui sera quasiment achevé en 1352.

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)
Mur sud avec ses puissants et hauts contreforts entre lesquels furent ménagés les grandes
fenêtres gothiques à deux lancettes trilobées et surmontées de quadrilobes ou trilobes ;
malheureusement, elles furent, pour une bonne part murées sans doute
au moment de troubles militaires au XVe et XVIe siècles
LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

Quelques années plus tard, l'église devient le siège d'un prieuré appartenant à l'ordre
des Célestins d'Avignon et le restera jusqu'à la Révolution française.

L'église fut fortifiée au moment des troubles qui secouèrent la région au XVe et XVIe siècle. 

En 1607, une nouvelle cloche fut placée dans la tour médiévale.

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)
Mur sud et nord - Parties supérieures des grandes baies gothiques constituées
de quadrilobes ou trilobes
LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

Les fenêtres hautes de la nef sont aujourd'hui murées pour des raisons de sécurité et de stabilité.

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)
Chevet avec clocher accolé à l'abside semi-circulaire à puissants contreforts
contrebutant la poussée de la voûte intérieure
LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

Un texte du XVIIIe siècle insiste sur le fait que l'église était alors fortifiée ; le chemin
de ronde fut ensuite démoli après 1747 ; des traces du système défensif sont
encore partiellement visibles sur le chevet ou le clocher.

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)
Façade occidentale - Portail ogival (XIVe siècle) avec son linteau et tympan nus
(jadis il existait peut-être une statuaire ou un peinture) encadrés
par une archivolte en arc semi-brisé associant plusieurs
voussures retombant sur des chapiteaux à feuillage
LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

Le grand portail de la façade occidentale, orné de voussures à colonnettes à chapiteaux, conserve
 dans son galbe, trois blasons aux armes de famille de Laudun, martelés durant la Révolution.

Sur le linteau et sur les parties basses des voussures subsistent les traces d'une peinture noire,
rappelant la présence d'une litre funéraire appartenait à l'un des seigneurs de Laudun.

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)
Façade occidentale - Portail: Base supportant les colonnettes ;
elle présente une arcature en arcs brisées et trilobes (mutilés)
LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

LAUDUN-L'ARDOISE (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)
Nef unique, aujourd'hui plafonnée, mais jadis voûtée de croisées d'ogives.
Le voûtement a été retiré en 1747 en raison du risque d'effondrement.
En 1825, une nouvelle voûte en briques fut posée, mais elle fut détruite par un incendie en 1965
LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)
L'une des chapelles latérales sud avec son voûtement sur croisée d'ogives
et sa baie à deux lancettes trilobées et oculus quadrilobé

L'église paroissiale de Laudun se compose d'une nef unique, très large, flanquée de trois chapelles
latérales placées au sud et d'une chapelle latérale placée au nord.
 
Typique du style gothique méridional, l'édifice a été influencé par l'architecture religieuse
d'Avignon et de la région toulousaine, où exerçait son commanditaire, Guillaume de Laudun.

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)
Chaque chapelle latéral dispose d'un voûtement sur croisée d'ogives à clef ;
les ogives retombes sur des culots anthropomorphes
LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

Le voûtement à croisées d'ogives a été démontées en 1747 en raison de leur fragilité.

 A partir de 1825, une nouvelle voûte en briques fut mise en place pour remplacer celle du XIVe
siècle, mais un violent incendie, intervenu le 20 juillet 1965, l'endommagea fortement,
obligeant la municipalité à procéder à son retrait définitif.

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)
Les clefs de voûte des chapelles latérales présentent des écus armoriés et une tête de personnage
LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)
Les culots recevant les retombées des ogives affichent des visages humains
LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)
L'un des culots en forme de tête d'animal

LAUDUN (30) - Eglise Notre-Dame-la-Neuve (1327-1352)
____________________ 

Copyright - Olivier PETIT - La France médiévale 2016 © Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire