Patrimoine de Lorraine

Faites une recherche dans ce blog

lundi 29 janvier 2018

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)

La ville de Caen est riche en patrimoine médiéval avec son château ducal, ses remparts,
l'Abbaye aux Hommes et l'Abbaye aux Dames ; c'est cette dernier que je
vous invite à découvrir, d'abord historiquement et extérieurement.

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)
Les tours de l'abbatiale depuis le cloître reconstruit au XVIIIe siècle

 L'Abbaye aux Dames a été construit vers 1060 suivant les souhaits de Mathilde, reine d'Angleterre,
duchesse de Normandie et épouse de Guillaume le Conquérant.

La consécration de l'édifice, placé sous le vocable de la Sainte-Trinité, intervient le 18 juin 1066,
au moment même où les barons et prélats normands se réunissent à Caen 
pour préparer l'expédition en Angleterre.

En 1083, le corps de la duchesse de Normandie et reine d'Angleterre est placé dans le chœur.

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)
 
 Les travaux de l'église de l'abbaye aux Dames s'étalent de 1062 à 1130,
en commençant par le chevet, puis la nef et enfin la façade.

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)

La façade occidentale harmonique se compose de deux tours carrées encadrant une partie centrale
plus basse à pignon triangulaire. Quatre contreforts la délimitent verticalement.

Chacune des tours comprend cinq niveaux : le rez-de-chaussée affiche un porche élevé ;
le 1er étage présente une petite baie en plein cintre non moulurée ; le 2e étage est décoré
de trois arcatures aveugles dont les archivoltes moulurées reposent sur des colonnettes ;
le 3e niveau est couvert d'étroites arcatures très élancées et décorées ; et enfin,
le dernier étage se compose de la partie sommitale à balustrade classique,
sous laquelle figurent une rangée d'œils-de-bœufs et de gargouilles.

Le portail principal a été défiguré au XIXe siècle par un tympan sculpté figurant la Sainte Trinité.

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)

Au-dessus du portail central en plein cintre, trois niveaux affichent des baies romanes
en plein cintre à colonnettes à chapiteaux.

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)

 Les murs extérieurs de la nef présentent deux niveaux : un rez-de-chaussée à contreforts et
quelques baies romanes en plein cintre ; et un étage plus orné avec des ouvertures également
en plein cintre encadré par de petites arcatures élancées renfermant un décor de
 quadrillage ; au-dessus, des modillons soutiennent la toiture.

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)



CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)

 Le chevet de l'abbatiale se compose encore d'une abside semi-circulaire richement décorée
et à quatre niveaux : un rez-de-chaussée à baies romanes en plein cintre ébrasées et à colonnettes
à chapiteaux ; un 1er étage orné d'une arcature composé de colonnettes à chapiteaux divers
et variés sur lesquels reposent de petits arceaux en plein cintre ; un 2e et 3e étage
affichant les mêmes grandes baies romanes en plein cintre à colonnettes à
chapiteaux recevant un arc en demi-cercle sculptés de dents d'engrenage.

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)



CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)


Rez-de-chaussée : Baies en plein cintre ébrasées
CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)

Les absides semi-circulaires sont richement décorées de chapiteaux divers et variés
affichant des volutes, entrelacs, feuillages, têtes d'animaux (félin, oiseau...),
galons perlés, boutons de fleurs...

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)



CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)

CAEN (14) - Abbaye aux Dames (Extérieur)
___________________
 
Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2018 © Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire