Patrimoine de Lorraine

Faites une recherche dans ce blog

jeudi 12 février 2015

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

Après l'histoire et la découverte extérieure de l'abbatiale Saint-Gildas de Rhuys,
pénétrons à l'intérieur de ce beau monument roman !

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

A l'intérieur, précédé d'une nef reconstruite au XVIIIe siècle, le chœur de l'abbatiale comprend
deux travées droites couvertes en berceau communiquant avec les bas-côtés par des arcades
en plein-cintre à double rouleau appareillé reposant sur de gros piliers cruciformes. 

Ces piliers, flanqués de demi-colonnes engagées à chapiteaux végétaux, reçoivent la retombée
des arcades, des arcs doubleaux à simple rouleau du berceau central et des arcs
scandant le déambulatoire couverts de voûtes d´arêtes.
SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

La sculpture de l´abbatiale présente également un grand intérêt et peut être datée l´extrême
fin du XIe siècle ou plus vraisemblablement au début du XIIe siècle.

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)
Le chœur semi-circulaire présente une belle série de chapiteaux romans à feuillage
et volutes remontant aux dernières années du XIe siècle ou au début du XIIe siècle.
SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

Le déambulatoire, qui ceinture le chœur, s´inscrit dans le prolongement des collatéraux de la nef. Cinq arcades hautes et très surhaussées dont le double rouleau repose sur
quatre colonnes à chapiteaux (refaits en partie au XIXe siècle).

Au-dessus de ces arcades se trouve une série de sept arcades aveugles en plein-cintre à simple rouleau,
placées sous la voûte en cul-de-four. Chaque travée du chœur est éclairée
par une baie en plein-cintre à double archivolte, ébrasée vers l´intérieur.

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)
L'absidiole semi-circulaire contenant l'une des chapelles

Les trois chapelles, jouxtant le déambulatoire, sont voûtées en cul-de-four avec trois baies
ébrasées en plein-cintre. Celle placée dans l´axe de la nef, est précédée d´une
travée droite couverte en berceau et éclairée par deux baies latérales.

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)
Chapiteaux romans à décor végétal et volutes
SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

Les bases des colonnes supportant les chapiteaux romans du chœur et du déambulatoire
sont cubiques et offrent des décors géométriques variés.

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

Un œil avisé remarquera plusieurs chapiteaux romans réutilisés comme support à
une statue de Saint-Benoît ou servant de bénitier. 

Décoré des feuilles et volutes végétales, ces chapiteaux proviennent vraisemblablement
de l'ancienne nef romane détruite aux XVIIIe siècle.

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)
Dans un décor végétal et de volutes, ce chapiteau présente des similitudes avec
certaines représentations celtiques et irlandaises. On reconnait l'enroulement des tiges
tenues par un "ours" (?) au centre et, en-dessous, une frise composée d'animaux !

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)

SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)
Pierre tombale de Jeanne de Bretagne, fille du duc Jean IV et de Jeannne de Navarre. 
 Placée le long des murs de la sacristie, elle sculptée en haut relief et représente la princesse debout,
 les pieds appuyés sur un chien, et la tête nue, surmontée d’une couronne tenue par deux anges.
L’inscription gravée rappelle : "Ci. gist. Ihae. fille. de. I. duc. de. Bret. et. Ihae. de Nav. et. mourit.
à. la. Nativité. Nre. Dae. en. l'an. Mil CCC. IIII vingt. VIII."


SAINT-GILDAS-DE-RHUYS (56) - Abbatiale Saint-Gildas (Intérieur)
Pierre tombale de l’abbé Guillaume de Moncontour (1413-1424 ?). 
 Placée à l’entrée du transept sud, du côté de la sacristie, elle mesure 1,65 m de longueur
 sur 0,54 m de largeur. Elle porte, en relief, une croix dont les branches se recourbent en cercle,
avec une crosse abbatiale. L’inscription latine est la suivante : " Hic. iacet. Guill. de. Moncontor. quondam.
abbas. isti. loci. Aia ei requiescat in pace. Amen."

____________________

Copyright - Olivier PETIT - La France Médiévale - 2015 © Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire